Pastis Henri Bardouin

Prix en magasin: 29,90€

Appellation : Pastis

Format : 70 cl

Région viticole : Provence

Description

Le pastis Henri Bardouin se différencie des autres pastis par sa finesse et la richesse de ses arômes. Il est plus fin, plus aromatique et plus élégant. Le Pastis Henri Bardouin préserve le palais et permet d’apprécier pleinement mets et vins dégustés par la suite.

– Henri Bardouin, est le premier à avoir pensé à concocter un pastis plus complexe.
– La richesse aromatique du Pastis Henri Bardouin provient de plus de 65 plantes et épices qui lui confèrent un caractère unique.
– Le Pastis Henri Bardouin est non seulement riche en goût mais aussi très équilibré : un arôme ne l’emportera pas sur l’autre. Il stimule le palais sans jamais l’anesthésier.
– Original et goûteux, le Pastis Henri Bardouin est le seul pastis qui se permet de passer à table !

Le Pastis Henri Bardouin est un apéritif désaltérant élaboré à partir d’alcool, de sucre, d’essence de badiane, d’alcoolat de plantes et d’épices et d’infusion d’armoise.
Voici quelques-unes des nombreuses plantes et épices que nous utilisons, le reste fait partie de nos secrets de fabrication….
• Anis étoilée (ou badiane)
• Centaurée
• Maniguette
• Cardamome
• Poivre noir et poivre blanc
• Fève de Tonka
• Noix de muscade
• Clou de girofle
• Angélique
• Cannelle
• Sauge

Récolte des plantes

Certaines plantes, comme le thym, le romarin, la sarriette ou la sauge sont récoltées dans le terroir même de Forcalquier. Le lieu comme la date exacte de la récolte varient chaque année. Certaines, toutefois, proviennent toujours du même endroit, comme la verveine citronnelle de Forcalquier.
D’autres, dont bien sûr les épices, proviennent de pays plus lointains, comme la Chine pour l’anis étoilé ou la Syrie pour la réglisse.

La macération

Des plantes récoltées et séchées, nous extrayons les principes aromatiques en les laissant macérer dans un mélange hydro alcoolique (eau + alcool). La température, le temps, le degré d’alcool et la quantité de plantes permettent d’obtenir le goût désiré. L’infusion terminée est soutirée. Dans notre pressoir, nous séparons la partie liquide (infusion) de la partie végétale.

La distillation

Après macération, les plantes contiennent encore de nombreux arômes et essences. C’est en les distillant dans notre ancien alambic que nous allons les extraire.

L’assemblage

C’est en mêlant infusions et distillats de plantes et d’épices que l’on obtient le Pastis Henri Bardouin.
Afin que les qualités du produit demeurent constantes, analyses et dégustations par des spécialistes sont donc indispensables, elles sont effectuées à tous les stades de la fabrication.
L’assemblage final doit être parfaitement exécuté et donne naissance à cette symphonie d’arômes et de parfums qui caractérise le « Grand Cru du Pastis ».

Contrôle final

Les derniers contrôles ont alors lieu : filtration finale pour rendre le produit brillant et stable  (débarrassé de toutes particules), suivis de l’ultime dégustation. C’est le « maître liquoriste » qui dirige cette phase finale. La mise en bouteille peut maintenant intervenir.

Sa robe :

la couleur du pastis Henri Bardouin est jaune brun, irisée de reflets verts dû à la seule présence des plantes et notamment l’armoise. Il n’y a aucun colorant. Le produit est limpide et brillant.

Son nez :

la première note anisée laisse ensuite place à des arômes de plantes puis d’épices plus exotiques, comme la cardamome, la maniguette, la fève de Tonka….

Sa bouche :

Une attaque franche de plantes puis une évolution plus structurée due à la présence de l’armoise (Artémisia vulgaris) et plus complexe due à la présence d’épices, pour finir par une bonne persistance aromatique.
Sa complexité et sa finesse font du pastis Henri Bardouin un véritable pastis de dégustation. L’équilibre entre les 65 plantes et épices qui le composent est parfait. Son intensité est puissante et son profil aromatique élégant. Le pastis Henri Bardouin laisse son dégustateur sur une finale aromatique complexe et épicée.

Conservation :

Il n’y a pas de date limite de consommation. Le pastis devient légèrement plus brun après ouverture, sans que cela n’altère ses caractéristiques aromatiques.
Eviter de le conserver à une température supérieure à 25°C et inférieure à 10°C (ne pas mettre au réfrigérateur), à cause du pailletage de l’anéthol.
La bouteille doit être stockée debout.