Hervé Bizeul – La Petite Sibérie

Prix en magasin: 240,00€

Appellation : Côtes du Roussillon

Vin : La Petite Sibérie

Millesime : 2012

Couleur : Rouge Format : 75 cl

Région viticole : Languedoc-Roussillon

Categories: , ,

En rupture de stock

Contactez-nous

Description

Parcelle unique (2hectare 32ares 32centiares, la moitié en production) de vieilles vignes de Grenache noir en gobelet sur le versant sud d’un mamelon orienté est-ouest. Sur socle argilo-calcaire, coulée de schistes et mica-schistes rouge-noirâtre, à teneur en fer exceptionnelle. Conditions climatiques extrêmes. La parcelle est traversée plus de 200 jours par an par un vent glacial venu du nord-ouest. Taille tardive. Travaux en vert intensifs: ébourgeonnage, entrecœurs, régulation de charge, effeuillage. Recherche d’une maturité phénolique parfaite tout en conservant le maximum de fraîcheur et de fruit. Vendange manuelle, stockée et transportée en camion frigorifique. Macération de 20 jours avec extraction par pigeage doux journalier. Écoulage en barriques neuves. Élevage sur lies, sans soufre jusqu’à la fin des malolactiques. Ouillages réguliers avec un assemblage Mouvèdre/Syrah (5 à 7 % selon millésimes). Mise en bouteille sans filtration. Vin attachant, impressionnant, extrêmement changeant selon les lieux et les occasions, évoluant dans le verre pendant plusieurs heures, d’une longueur époustouflante aux tanins serrés d’un velouté mémorable. Maturité 10 ans, potentiel de garde 30 ans.

Perdu dans un désert de garrigues, entouré de murets de pierres sèches, le Clos des Fées ressemble à une image de carte postale. Ici, les vignes ont été plantées à la pioche, au milieu des effleurements de roche mère, dans de petites poches d’argile pure, en zigzaguant au milieu d’imposants chênes verts. Les pierres ont été sorties des vignes, une à une, à la main ou au cheval, puis patiemment et savamment empilées par des générations de vignerons, durs à la tache et peu avares de leur temps.

Des vignes aux bras torturés, les anciens du village affirment que du plus loin qu’ils se souviennent, ils les ont toujours connues «vieilles».

Au loin, les falaises bleues de Vingrau, presque verticales, sont là depuis bien plus longtemps, fouettées presque en permanence par la Tramontane. Au pied des Pyrénées, toute proche, la Méditerranée scintille. Si les fées, au Solstice, se réunissent encore et dansent, c’est ici qu’elles le font dans ce lieu singulier, différent, mystérieux.