Jean-Michel Alquier

Prix en magasin: 41,00€

Appellation : Faugères

Vin : Les Bastides d'Alquier

Millesime : 2010

Couleur : Rouge Format : 75 cl

Région viticole : Languedoc-Roussillon

Catégories : , ,

En rupture de stock

Contactez-nous

Description

Encépagement : 80% Syrah, 20% Grenache noir

Sol : Schistes gris

Hauts de coteaux
Age des vignes 65 ans
Culture raisonnée
Mise en bouteille au Domaine sans filtration
Garde : entre 8 et 20 ans
Accompagnement : Bécasses et perdreaux sauvages en cocotte et au lard

 

LE VIGNOBLE

Le vignoble planté à 340 mètres d’altitude au-dessus de la mer Méditerranée, est abrité au Nord par 5 ha de bois de chênes verts, mais il est venté par la tramontane à l’Ouest.
Des coteaux exposés Sud-Est, on peut apercevoir au soleil levant la montagne de Sète, au sud le Mont Saint Loup du Cap d’Agde et enfin à l’Ouest le Mont Canigou souvent enneigé.
Cette situation peu commune reste un site très particulier.
La campagne belle et sauvage, aux nombreuses variétés de fleurs et de plantes des garrigues ravit l’œil au printemps et enivre les sens en été de ces multiples odeurs. Thym, Lauriers, Menthe sauvage, extraordinaires genêts odorants.

GÉOLOGIE

Prolongement de l’étroite bande du versant sud méditerranée, le sol où sont plantés les ceps de vigne est composé de schistes gris, cailloutis et éclats feuilletés. Moyennement profond, caillouteux, le taux de matière organique est faible, ceci est dû à la pauvreté en cet élément de la roche initiale.
Les racines, s’insinuant dans les parties délitées des feuillets schisteux, suivent le sens du pendage et pénètrent plus profondément dans le schiste. Les porte-greffes parfaitement adaptés au climat particulièrement chaud en été se décomposent en deux parties et sur deux étages.
Le premier système racinaire se trouvant sur les hauts de coteaux à environ 30 cm de la surface, va capter les eaux de pluie.
Le deuxième par expansion racinaire verticale descendra pour capter les réserves d’eau en profondeur.

CULTURE

Repos et enherbement naturel des sols durant l’hiver. En perpétuelle et constante évolution les jeunes plants viendront remplacer les vieux ceps fatigués. Nourrir la terre d’amendement organique est indispensable, l’objectif afin de produire de grands vins, étant de favoriser les processus naturels d’évolution biologique des sols. Ensuite, les premiers labours auront lieu fin mars début avril. Le but étant d’obliger les racines secondaires à descendre profondément afin d’aller puiser les éléments issus de l’altération de la roche mère. Particularités très recherchées qui vont mettre en évidence le goût de terroir.

ENCÉPAGEMENT

Le cépage qui domine les assemblages est la syrah. Remarquablement aromatique sur nos schistes, structurée colorée aux notes souvent animales. Le grenache noir apportera la finesse et l’élégance, le faible pourcentage de mourvèdre la complexité.